Exposition Nouvelle Broderie – San Antonio, Texas, USA

04/07/2019

La nouvelle broderie main – par un groupe d’artistes texans.
5 Juin-9 août 2019 –
Exposition présentée à l’University of Texas at San Antonio / College of Liberal and Fine Arts
Department of Art & Art History
One UTSA Circle San Antonio, TX 78249 – USA
(Traduction Claire de Pourtalès)

Broder à la main est un long cheminement méditatif. Cependant, cet art très ancien, ce simple geste de passer une aiguille et un fil à travers un tissu, continue à avoir du sens à une époque dominée par la technologie digitale.
L’exposition souhaite révéler les artistes du Texas qui travaillent avec le fil et l’aiguille, au moment où ce médium est de plus en plus choisi par les artistes dit « sérieux ». Une toile brodée peut raconter une histoire, porter un regard sur une réalité sociale, décorer une surface de couleurs et de textes. Cette exposition met en avant une large gamme de sujets, utilisant toutes sortes de tailles, approches et matières. Exposées dans des musées ou des collections privées, voyageant dans le monde et reconnues pour leur qualité, ces œuvres démontrent la grande variété des possibilités de la broderie contemporaine.

Le travail de Beth Cunningham et de Mary Ruth Smith repose sur leur expérience de la couture de vêtements, mais là s’arrête la similitude. Beth Cunningham souhaite éplucher la « peau publique » offerte par les vêtements pour montrer ce qui est caché et non-dit, utilisant des mots très finement brodés sur des tissus de lin.
Mary Ruth Smith brode au-dessus et autour de photos de mode qui ont été collées sur des surfaces de papier et de soie puis laminées.


Beth Cunningham – Beetle / Mary Ruth Smith – Legendary Style, 2012

Les « Little Nasties » (Les Petits Méchants) de Kim Paxson est une collection de broderies réalisées par couches superposées au fil très fin, incrustées dans un verre ancien, mesurant en moyenne 10 cm de diamètre.
Pamela Studstill réinvente les Samplers, ces tissus traditionnellement brodées par les jeunes filles pour montrer leurs aptitudes de brodeuses. Elle utilise des points « parfaits » pour créer une surface « riche du chaos et des complexités de la vie ».


Kim Paxson – In need of repair / Pamela Studstill – Quilt 86, 1989

Lucia LaVilla-Havelin utilise elle un simple point pour remplir des motifs, simples aussi, de sa grande force de narration, se focalisant sur les questions sociales.
Les portrait de Barbara Lugge sont réalisés avec des fils lumineux sur des toiles peintes. Les fils sont là pour créer des ombres et donner du mouvement.


Lucia LaVilla-Havelin – Child soldier / Barbara Lugge – Martin Luther King

La technique de Sue Anne Sullivan est complexe : elle tisse la laine, la soie et des bandes de soie sur un métier rectangulaire, puis elle humidifie son travail pour qu’il se rétrécisse et se contracte ; enfin elle le décor avec des points traditionnels.
Mikki Rodriguez brode des détails linéaires sur des supports colorés formés de couches de matériaux rejetés : vieux tissus, plastique, étiquettes de prix ou billets de loterie.


Sue Anne Sullivan – Close Quarters / Miki Rodriguez – Catching cyberspace

Source : http://art.utsa.edu/the-state-of-hand-stitch
Contact : Victoria.Jones@utsa.edu / art.events@utsa.ed
Provenance des photos: sites des artistes

Autres articles sur ce sujet :
« The State of Hand Stitch, » by JASMINA WELLINGHOFF, Arts Alive San Antonio
« UTSA Celebrates the Fiber Art Renaissance with New Exhibition Featuring Texas Embroidery Artists, » by Kelly Merka Nelson, San Antonio Current
« Texan Women ‘Paint with Thread,’ Showcase Embroidery at UTSA Art Gallery, » by Brittany Wagner, San Antonio Current

Partager