A l’heure du confinement, broder reste un excellent anti-stress!

28/04/2020

Points d’affirmation / Par Rebecca Devaney
Adaptation et traduction : Claire de Pourtalès

Comme tout le monde pendant cette saison de confinement, je me retrouve face à des difficultés à la fois personnelles et professionnelles. J’ai lancé une petite entreprise appelée Textile Tours of Paris en septembre 2019. J’organise des visites guidées dans les merceries et marchés aux puces ainsi que des cours de broderie. Il va sans dire que mon travail a été stoppé net ce qui entraine beaucoup de stress et d’inquiétudes. Je vis seule à Paris, et bien que j’apprécie ma propre compagnie – comme beaucoup d’artistes et d’artisans j’imagine ! – j’aime aussi bavarder avec mes visiteurs et mes élèves. Ce confinement m’oblige à gérer mon ressenti d’isolement tout en essayant de rester connectée virtuellement ! Mon projet, Points d’Affirmation, m’aide à me poser, à rester calme pendant cette tourmente et à imaginer de meilleurs jours à venir, quand tout cela sera derrière nous…

L’été dernier j’ai lu Secrets of Attraction, de Sandra Anne Taylor. Ce livre montre l’importance des affirmations quotidiennes. Mais sincèrement, même si je fais de mon mieux pour «dire mes affirmations» chaque matin, dès 11 heures, entre le stress du moment et la peur du lendemain, tout est oublié.
J’ai donc essayé une nouvelle approche pour m’affirmer. Au lieu de les dire, pourquoi ne pas les broder ? Et c’est ainsi que mon projet, Points d’Affirmation, est né. L’effet a tout de suite été incroyable. C’est comme si chaque affirmation était tissée en moi (sans exagération). Dans les moments de stress, ces simples points me reviennent, leurs couleurs vives, les cœurs et la merveilleuse expérience de broder ma propre écriture.

J’ai décidé de broder une affirmation par semaine, créant une collection physique de mon attitude positive, de mon espoir, de ma guérison. C’est merveilleux de prendre 10 minutes chaque matin pour broder en quelques point mes intentions positives. Les réaliser à la main les rends d’autant plus vraies.

© Rebecca Devaney
Rebecca Devaney – Stitches of Affirmation 2 © Rebecca Devaney

L’école de broderie de San Francisco (The San Francisco School of Needlework and Design) organise des challenges régulièrement. Leur dernier thème portait sur la Guérison et la réflexion : «Ce challenge «à la maison» va explorer le concept de l’art comme guérisseur, de la guérison comme art, de l’artiste comme guérisseur. Avec patience, réflexion, amour, courage, créativité et sagesse, guérissez-vous et guérissez les autres par votre art. Nous voulons tous être vivants, éveillés, capable d’embrasser et d’être embrassé et de pouvoir vivre notre vie pleinement.»

Semaine après semaine ma collection s’agrandie. Elle est partout, sur toutes mes étagères et les couleurs, les pensées m’accueillent le matin et me donnent de la joie. Pour être honnête j’ai pris un peu de retard, mais comme c’est pour le plaisir, pour mon propre bien-être, j’essaie d’être tendre avec moi-même. J’éprouve un grand plaisir quand je termine une pièce et que je l’ajoute à ma collection… même si c’est avec retard.

Dans le magnifique livre de Kelly Lambert, Lifting Depression: A Neuroscientist’s Hands-on Approach to Activating your Brain’s Healing Power l’auteur montre combien un effort physique porteur de sens crée des réactions chimiques agréables dans notre cerveau, réduisant l’angoisse, le stress et la dépression.

© Rebecca Devaney
Rebecca Devaney – Stitches of Affirmation 3 © Rebecca Devaney

Quand j’arrive à prendre mes 10 min de broderie chaque matin, je me sens merveilleusement bien. Je n’aime pas du tout la méditation. Mon cerveau s’emballe déjà vite naturellement mais avec la méditation c’est pire et souvent je me sens épuisée et agacée par moi-même. Mais quand je peux me focaliser sur chaque point réalisé avec attention, mon esprit se concentre aussi sur ces messages positifs et je me sens plus centrée et pleine d’énergie ensuite.

J’ai aussi beaucoup aimé la définition du courage de Brené Brown (dans Daring Greatly) : « Le courage est un mot du cœur. Sa racine se trouve dans le mot latin pour cœur, cor. » Ainsi le courage est-il inextricablement lié à la vulnérabilité et ces deux mastodontes vont main dans la main avec la créativité, l’expression et la guérison. Quand je brode mes cœurs avec leurs ailes dans des couleurs vives et joyeuses ou même avec des fils d’or, je me souviens qu’il faut vivre et aimer avec courage et de tout cœur (même dans les moments les plus stressants).
Pendant ce temps de confinement, je suis reconnaissante de pouvoir broder mes Points d’Affirmation l’un après l’autre pour affirmer que ceci aussi passera.

Rebecca Devaney – Stitches of Affirmation 5 © Rebecca Devaney

Le contenu de ce site est accessible gratuitement et n’est pas modifié par de la publicité. Ce travail prend du temps et pour être sûre de pouvoir continuer à faire connaitre nos artistes et l’art de la broderie, j’ai besoin d’un peu d’aide. Si une fois à l’occasion vous pouvez faire un petit don, je vous en serai très reconnaissante! Merci! Claire

Partager