Découverte de la Broderie Miao – Chine

18/05/2019

Camille Bertrand est une jeune femme diplômée de L’École Supérieure des Arts Appliqués Dupérré de Paris et de l’École Nationale Supérieure des beaux-arts de Lyon. Elle est fascinée par la broderie, les tissus et l’authenticité des matières. Lors d’un voyage en Chine pour la créatrice américaine Angel Chang, elle rencontre l’équipe de Couleurs de Chine et, par eux, est mise en relation avec des brodeuses Miao. C’est la révélation. Camille connaissait déjà ce peuple minoritaire de Chine, aux costumes traditionnels magnifiquement brodés : c’est maintenant sa chance de pouvoir à la fois travailler avec ces femmes tout en leur offrant la possibilité d’une rémunération régulière. Le projet se met en place tout doucement car Camille souhaite qu’il soit établi dans la durée. Il faut que les brodeuses puissent compter longtemps sur cette nouvelle filière et que leur travail soit respecté et compris.
Camille a pu présenter ses échantillons lors de l’exposition des 20 ans de Couleurs de Chine au DS World Paris cet hiver, une manière d’être reconnue et d’établir un climat de confiance avec ses futurs partenaires. Pour les brodeuses, il y avait aussi une vraie reconnaissance de leur travail, et une envie d’aller plus loin avec Camille.

La broderie Miao est pluri-centenaire, et comme beaucoup de régions de par le monde, chaque village avait ses traditions uniques. Les symboles y sont importants : le papillon (création), l’oiseau (mère protectrice), oiseaux inséparables (amour éternel), fleur (beauté de la nature), etc. La jeune fille désirant se marier devait montrer à sa future belle-mère ses qualités (patience, application, douceur, etc.) en brodant son trousseau (dont un porte-bébé).

La technique Miao est assez originale : les brodeuses découpent les motifs dans du papier (étui à cigarettes par exemple) qu’elles recouvrent ensuite de broderie. C’est une forme de rembourrage très plat.

Aujourd’hui, les villages se vident de leurs jeunes habitants qui trouvent plus facilement un travail dans les grandes villes. L’arrivée de tissus synthétiques et de machine à broder a été bien accueillie par les brodeuses qui restaient, leur permettant de fabriquer des vêtements plus rapidement. Pour elles, l’utilisation du polyester ou des fibres naturelles n’était pas très important. Elles n’achètent d’ailleurs pas de bobines de fils, mais de longues bandes de couleurs en polyester dont elles tirent ensuite les fils un à un !
Mais Camille souhaite travailler avec des tissus naturels. C’est tout simplement dans le village voisin qu’elle va trouver une solution : il y est de coutume de teindre le coton avec un indigo tout à fait unique, très foncé. Pour le fixer, les femmes le frappent pendant des heures à l’aide d’un marteau en bois : « Si vous voulez trouver une tisserande, suivi les coups de marteaux » ! Camille propose ce magnifique tissu aux reflets rouge (sang de porc !) aux brodeuses Miao. Petite révolution qui a provoqué des grimaces. Les brodeuses se laissent pourtant convaincre et s’en réjouissent devant la qualité du résultat. Les femmes Miao sont très coquettes et le rêve de Camille c’est qu’elles commencent à broder leurs propres vêtements de cette manière.

Les costumes traditionnels sont recouverts d’innombrables motifs qu’il faut adapter au goût européen. Camille choisit les dessins avec soin, les isole, fourni fils et tissus et revient quelques mois plus tard pour vérifier le résultat. Elle emporte ensuite les petites pièces uniques (échantillons) qu’elle présente aux créateurs du textile ou aux maisons de haute couture. Elle souhaite mettre en lien les brodeuses et ceux qui vont appliquer ces broderies dans les domaines de la mode/accessoires et pour la décoration d’intérieur. Il n’est pas question de vendre des millions de pièces mais de viser la petite série, l’exclusivité, bref, la qualité.

Pour en savoir plus :
Site : www.brodeuse-voyageuse.com
Contact : brodeusevoyageuse.c@gmail.com
www.facebook.com/camille.vlb.bertrand/
Pour acheter les produits de Camille Bertrand: https://brodeuse-voyageuse.directproducteur.com/

Crédit photos: Camille Bertrand

Partager