Maison et Ecole Lesage – entre traditions et imagination

28/06/2020

En France il est une Maison devenue une Institution tant elle est connue à travers le monde. Suivre des cours dans ses murs, c’est avoir la garantie d’un apprentissage de haute qualité, c’est être sûr de devenir des brodeurs hors pair.

Claire de Pourtalès

Toutes les photos sont protégées : © Lesage

Niveau 8 « Années 2000 » / 48 heures de formation
Albert et Marie-Louise Lesage

Histoire
En 1858 le brodeur Michonet fonde son atelier de broderie, qui reçoit très vite les commandes de la cour de Napoléon III, des théâtres parisiens et même des grands noms de la haute-couture (Worth, Paquin, Madeleine Vionnet).
Albert Lesage, d’origine normande, est courtier. Après la guerre, il part 3 ans à Chicago où il travaille au rayon Confection pour femmes chez Marshall Field’s. A son retour à Paris il s’associe avec Michonet, rencontre Marie-Louise (qui travaillait comme responsable des broderies chez Madeleine Vionnet), se marie et reprend l’affaire à son nom, Albert Lesage et Cie. Il diversifie ses activités en créant ses collections d’accessoires brodés et des tissus imprimés.

C’est surtout François, son fils, qui sera la grande figure de la Maison Lesage. Il fait son apprentissage auprès de ses parents dont il a hérité des talents de créateurs et d’entrepreneurs. En 1948, il part sur les traces de son père en Californie où il ouvre un atelier sur Sunset Boulevard. Mais à peine un an plus tard son père meurt et François doit rentrer à Paris pour s’occuper de la Maison avec sa mère. Il vient d’avoir 20 ans.

Artiste et entrepreneur, François Lesage ne cesse de créer et s’associe aux plus grandes maisons de Haute Couture. Il brode avec des matières nouvelles, ose des motifs surprenants nés de son imagination débordante. Sa créativité sans cesse renouvelée lui vaut de travailler avec Pierre Balmain, Cristobal Balenciaga, Christian Dior, Jean-Louis Scherrer, Marc Bohan, Patou, etc. Elsa Schiaparelli confiait toutes ses broderies à Albert. Yves Saint Laurent confie toutes les siennes à François. Les deux pièces sans doute les plus connues sont inspirées de Vincent van Gogh : les Iris et les Tournesols vont demander chacune plus de 600 heures de travail. Iris est composée de 250 000 paillettes de 22 couleurs, 200 000 perles et 250 mètres de ruban.
Dans les années 1980, la Maison s’ouvre à l’international et aux nouveaux créateurs.

François Lesage

L’école
En 1992, soucieux de transmettre son savoir-faire, François Lesage fonde une école dans sa Maison. Depuis, ce sont plus de 400 élèves qui sont venu suivre un enseignement adapté aux besoins, au projet de chacun.
Stéphanie Henneront : « L’École et les ateliers étaient initialement à la même adresse historique, les ateliers ont déménagé à Pantin avec d’autres maisons appartenant aux Métiers d’art de CHANEL pour que nos artisans puissent travailler dans de meilleures conditions. A la suite de ce déménagement, L’École Lesage s’est installée au 13, rue de la Grange Batelière, anciennement occupée par les ateliers Lesage. »

L’école propose 6 modules de 6 à 30 heures pour acquérir les bases de la broderie (découverte de l’aiguille et du crochet, broderie au ruban, passementerie, etc.).

Elle offre aussi 2 formations complètes en borderie d’art. La première série, fondée en 2016 à partir des archives de la Maison, offre 273 heures de cours. Le thème est chronologique, de « Michonet » aux « Années 2000 ». La seconde formation propose 8 stages (soit 258 heures) de niveaux croissants autour de thèmes comme « Fleurs, fruits », « Cœurs », ou « Roses ».

Niveau 1 « Michonet » / 30 heures de formation

J’ai pu poser quelques questions à Stéphanie Henneront, chargée de la coordination des cours :

Qui sont vos élèves ?

Ils viennent des quatre coins du monde, principalement d’Europe, du Japon, de Russie et de Chine. Ils viennent souvent avec l’envie d’apprendre pour leur plaisir mais il y a aussi des élèves qui le font pour des raisons professionnelles. Les besoins de nos élèves sont définis en amont de leurs inscriptions lors d’un rendez-vous à l’École ou par téléphone. Nous définissons ensemble le cours qui leur correspond le mieux en fonction de leurs niveaux de broderie et de leurs envies.

Un diplôme est-il délivré en fin de formation ?
Nous étions référencés au Certificat de Qualification Professionnel « brodeur d’art », qui vient d’être réformé. Nous travaillons activement à la certification d’un nouveau diplôme « brodeur Lesage » qui sera reconnu au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). Ce diplôme sera mis en place très prochainement et sera seulement délivré après la « Spécialisation haute couture 150 heures ».
Nous pouvons également délivrer une attestation de formation à la fin des autres stages.

Niveau 2 « Années 20 » / 30 heures de formation

Les brodeurs qui travaillent en atelier : ont-ils tous suivi au moins un de vos cours ?
Les brodeurs de l’atelier ont une formation d’au moins 10 à 15 ans en atelier avant de maitriser toutes les techniques exigées. Certains de nos brodeurs des ateliers Lesage ont cependant suivi des cours à l’École Lesage.

Changez-vous régulièrement de modèles à broder pour les cours ?
Chaque pièce d’étude représente beaucoup d’heures travail de création, d’échantillonnage et de réalisation.
Par exemple, les cours de la série « Histoire de la mode » ont été créés en 2016 d’après des échantillons de la Maison Lesage et retracent l’histoire de la broderie depuis le 19ème siècle à nos jours. Plusieurs nouveaux cours d’initiation sont actuellement en préparation et devraient être proposés à nos élèves prochainement.

Aujourd’hui les archives de la Maison possèdent plus de 75 000 échantillons, soit la plus grande collection de broderie du monde ! Laissons-nous rêver…

Niveau 5 « Années 50 » / 39 heures de formation
Les fameuses archives de la Maison Lesage

Site de l’Ecole

Niveau 7 « Années 80 » / 36 heures de formation

Le contenu de ce site est accessible gratuitement et n’est pas modifié par de la publicité. Ce travail prend du temps et pour être sûre de pouvoir continuer à faire connaitre nos artistes et l’art de la broderie, j’ai besoin d’un peu d’aide. Si une fois à l’occasion vous pouvez faire un petit don, je vous en serai très reconnaissante ! Merci! Claire

Partager