Le Projet Mapula – la broderie par-delà les frontières

11/05/2019

Afrique du Sud – Rwanda, la broderie n’a pas de frontière

Par Diane De Beer / Le Temps de Broder

Une magnifique histoire est née dans l’une des régions d’Afrique du Sud les plus touchées par le chômage – le Winterveld Gauteng. Ici, les femmes ont été formées par les membres de l’organisation Soroptimist International Pretoria dans les années 1990 pour leur permettre de gagner leur vie à travers un projet de broderie. Au fil des années, ce sont 150 femmes qui ont bénéficié de ce centre et qui ont vu leur vie se transformer.

Depuis 26 ans, avec des aiguilles et du fil, ces femmes ont raconté leurs histoires d’une manière unique. Et c’est bien ces histoires personnelles, ces souvenirs, ces points de vu uniques qui ont capturé l’imagination internationale. Au fil des ans, le niveau technique et artistique ainsi que l’importance social et historique de ces broderies leur ont permis d’être reconnues comme de réelles œuvres d’art.

Photo: Femmes de Winterfeld / Diane De Beer

Les artistes puisent leurs idées dans leurs vies, à travers les magazines locaux, les journaux, internet et la télévision. Des broderies sont nées des désastres comme les inondations au Mozambique en 2000, l’attaque terroriste contre New York en 2001 et le tsunami en Asie en 2004.

Prix

Photo: Le Président Barak Obama reçoit un Mapula en 2010 à la Maison Blanche / Photo Valerie Hearder

Ces œuvres ont largement été exposées, en Afrique du Sud mais aussi à travers l’Europe et les États-Unis. Les broderies de Mapula (Mère de la Pluie) se sont ainsi retrouvées dans plus de 12 publications d’art et ont gagné de nombreux prix, comme le premier prix de la FNB Vita Craft Now en 2000.
Les brodeuses ont réalisé 52 objets destinés à l’Académie pour filles fondée par Oprah Winfrey dans le Gauteng en 2002, et plusieurs musées exposent ces œuvres, sans parler de toutes les collections privées qui en possèdent.
Le projet se poursuit aujourd’hui en 3 groupes, deux dans le Winterveld au nord-ouest de Pretoria, et un dans le Hammanskraal. Les brodeuses gèrent elles-mêmes leurs ventes. La Fondation Mapula Embroidery a été fondée en 2016.

Pinky Resenga, l’une de ses membres, nous raconte comment ce projet l’a sauvée de l’alcoolisme et de la misère de la rue : « Avec ces revenus, j’ai pu agrandir la maison de ma mère. Maintenant j’espère pouvoir construire aussi quatre pièces pour mes enfants et moi ».
Le projet a permis à de nombreuses femmes d’habiller, nourrir et élever leurs enfants. Vingt-huit ans plus tard, l’Association Mapula Embroidery a désormais des bases bien solides.

Une initiative en expansion

Le Projet au Rwanda / Photo Diane de Beer

Il y a quelques années, Netty Butera, la femme d’un haut fonctionnaire du Rwanda, a visité l’Association pour voir comment ce projet pouvait voir le jour dans son pays, en commençant par former 12 femmes.
L’idée était d’offrir un revenu supplémentaire à des femmes particulièrement vulnérables de Kibeho, dans le sud du Rwanda, près de la frontière du Burundi. En 1981, des adolescents ont eu des visions de la Vierge Marie dans la région. Depuis, ce lieu est devenu un but de pèlerinage important. Si les femmes pouvaient vendre leurs travaux d’aiguilles au lieu de mendier, cela augmenterait leur confiance en elles et offrirait un réel avenir à leurs enfants.

Broderies Rwandaises / Photo Diane De Beer

Après avoir bien préparé leur projet, trois femmes (Rosina Maepa, Dorah Hlongwane de l’Association Mapula Embroidery et Janetje van der Merwe de l’organisation Soroptimist International Pretoria) sont parties pour le Rwanda avec un important bagage de fils de coton à broder, de tissus, une toute nouvelle machine à coudre, deux fers à repasser, des aiguilles et des ciseaux – tout ce qu’il fallait pour commencer le projet dans un nouveau pays.

Peu à peu le projet a pris racine. Un voyage supplémentaire a permis de former 19 nouvelles brodeuses. Aujourd’hui se sont 31 femmes qui peuvent ainsi vendre leurs borderies pour sortir de la misère économique.

Il est parfois difficile de croire qu’une petite aide puisse vraiment changer les choses – mais le projet Mapula est la preuve que même un tout petit soutien peut transformer des vies, beaucoup de vies.

En 2006 les Éditions David Krut ont publié le livre de Brenda Schmahmann « Mapula : Embroidery and Empowerment in the Winterveld »

Sources :
https://debeernecessities.com/tag/mapula-embroidery-project/
https://www.researchgate.net/publication/294831921_Mapula_embroidery_empowering_women_in_the_winterveld
http://www.africanthreads.ca/tours-to-south-africa/the-makers/mapula-mother-of-rain/

Partager