Souliers Le Bal de Paul Poiret – broderie de perles

12/05/2020

Le MET a écrit un petit article sur ces superbes chaussures – Je vous en propose une traduction.
Lien vers l’article original

Toutes les photos sont protégées – ©MET New York

« Le Bal », dessinées par Paul Poiret, créés par André Perugia en 1924 / Cuir, perles et soie

Ces magnifiques souliers de soirée, de 1924, sont entièrement brodés de perles de rocailles qui forment sur une chaussure, le portrait de Paul Poiret (1879-1944), et sur l’autre celui de sa femme Denise Poiret. Ils sont représentés lors de leur arrivée à un bal. Généralement, les créations de Paul Poiret étaient prévues pour être vues de loin, comme un costume de théâtre. Ici les détails sont à admirer de près. Poiret aimait les couleurs vives et contrastées associées à des formes simples mais spectaculaires. Une association parfaite pour le monde des paparazzi et des tapis rouges. Cet aspect performateur de son art est ainsi capturé par cette représentation du couple traversant avec aisance l’élite de la société rassemblée lors d’un bal.

Les chaussures ont été créées par Andre Perugia. Leur forme est très simple, si ce n’est un détail marquant : une longue langue remontant vers la cheville, évoquant les chaussures de la cour de Louis XIV. Poiret n’a travaillé avec Perugia qu’à l’occasion, mais il mettait souvent son travail en avant. Quand on lui demandait ses avis sur la mode, Poiret conseillait des bas dans les tons de la robe et des souliers contrastants. Cependant, des années 1910 à 1929 (à la fermeture de sa Maison), il a toujours souligné l’importance d’associer des bottes aux robes ou jupes plus courtes. Le bottier Favereau avait créé une paire de mi-botte blanche pour Denise Poiret en 1913, paire qu’elle a porté pendant des années, en les faisant tomber souplement sur ses chevilles.


« Fabereau » 1920 © MET New York

Les photos des mannequins portant les créations de Paul Poiret montrent qu’il préférerait des chaussures très simples. Il semble que seule Denise Poiret pouvait l’inspirer à se lancer dans des créations plus audacieuses.

Le contenu de ce site est accessible gratuitement et n’est pas modifié par de la publicité. Ce travail prend du temps et pour être sûre de pouvoir continuer à faire connaitre nos artistes et l’art de la broderie, j’ai besoin d’un peu d’aide. Si une fois à l’occasion vous pouvez faire un petit don, je vous en serai très reconnaissante! Merci! Claire

Partager