Un Chat dans l’aiguille – récit d’une aventure à succès

10/09/2021

Il y a 15 ans, j’ai découvert la broderie « traditionnelle » par les kits de Christel Gouze-Elbaz – tissus et fils bordeaux, lettrines et petits motifs. Ma passion pour la broderie était née. Aujourd’hui j’ai a joie d’accueillir Christel, son chat et son équipe sur mon site pour une rencontre plus personnelle. Une rencontre riche de découvertes!

Interview Claire de Pourtalès
Photos – Le Chat dans l’Aiguille – Les photos sont protégées, merci de ne pas les copier sans la permission de leur auteur

Christel Gouze-Elbaz, créatrice du Chat dans l’Aiguille © Le Chat dans l’Aiguille

Le contenu de ce site est accessible gratuitement et n’est pas modifié par de la publicité. Ce travail prend du temps et pour être sûre de pouvoir continuer à faire connaitre nos artistes et l’art de la broderie, j’ai besoin d’un peu d’aide. Si une fois à l’occasion vous pouvez faire un petit don, je vous en serai très reconnaissante! Merci! Claire

Pouvez-vous nous raconter votre histoire personnelle avec la broderie ?
J’ai commencé à broder lorsque j’étais enfant. Pendant les vacances scolaires d’été, je me rendais chez ma grand-mère Marguerite qui était couturière de métier pour un grand magasin en France. Tous les après-midi nous passions quelques heures autour d’une table sur laquelle elle disposait des tissus, des fils, des boutons, des aiguilles. Alors qu’elle me confectionnait des robes, elle me montrait comment coudre un bouton, assembler deux pièces de tissus ensemble, broder quelques points très simples pour décorer une pochette, une serviette de table… l’objectif était de m’occuper, tout en m’enseignant ce qui était d’après elle indispensable à l’éducation d’une petite fille.

Mes toutes premières broderies étaient des canevas de laines imprimés, puis en grandissant, mes propres dessins très simples, très naïfs, cette fois-ci avec des points de broderie traditionnels. Mon trousseau aussi… il était très important pour ma grand-mère que je participe à son élaboration. Broder des mouchoirs, des serviettes….

Puis est arrivée l’adolescence. Mes centres d’intérêts ont quelque peu changé, les aiguilles et les fils sont restés dans les tiroirs…

C’est au moment où j’ai su que j’allais être maman que je m’y suis remise.

Collection de tote bag brodés © Le Chat dans l’Aiguille
Tote bag brodé du motif Sensuelle © Le Chat dans l’Aiguille

Devenir professionnelle – comment ça s’est passé ?
Après mes études, j’ai travaillé pendant 4 ans dans la publicité, puis 4 ans en tant qu’hôtesse de l’air. Je passais beaucoup de temps dans les aéroports et les avions. J’avais toujours avec moi un bout de toile et des fils … le temps passait plus vite. Ne trouvant pas de modèles qui me convenaient, je me suis mise à les dessiner.
Puis j’ai dû quitter cette profession pour des raisons de santé. Il fallait alors que j’envisage une reconversion professionnelle… Après avoir fait le point sur mes envies et mon savoir-faire, j’ai décidé de créer  » Un chat dans l’aiguille « . Dessiner, fabriquer et diffuser mes premiers kits de broderie traditionnelle allait devenir mon nouveau job !

Pourquoi  » Un chat dans l’aiguille  » ? Nous avions à la maison un petit chat qui prenait un malin plaisir à jouer avec mes fils lorsque je brodais sur mon canapé. Associer le chat et l’aiguille était si simple. Un petit jeu de mots et le tour était joué.
Puis les premiers salons sont arrivés. Les brodeuses ont tout de suite adhéré.  L’aventure a commencé !

Les premiers kits, les débuts ?
Tout a commencé à mon domicile. J’avais investi une pièce de ma maison, dans laquelle je coupais des mètres et des mètres de tissus et de fil, je dessinais tous mes modèles à même la toile.
Une journaliste de Bourgoin Jallieu avait fait un article sur Un chat dans l’aiguille ; suite à cela ma première collaboratrice est venue toquer à ma porte, et nous avons commencé à travailler ensemble. Il fallut rapidement acheter une imprimante pour que les modèles soient directement sur la toile.
C’est à la sortie de l’école d’un de mes enfants que j’ai rencontré ma seconde collaboratrice, encore présente aujourd’hui dans l’équipe, qui pris le poste d’infographe.
Nous avons alors investi tout un étage de ma maison, et la petite production familiale de kits de broderie devenait une réelle activité professionnelle.

Est donc arrivé le moment de louer un local pour l’entreprise, une petite maison dans le centre de Bourgoin, qui nous servait au rez de chaussé de Show Room, et à l’étage d’atelier.Les salons professionnels et grand public ont rapidement pris place dans notre pratique professionnelle, puis des cours de broderie en France et à l’étranger m’ont permis de rencontrer des brodeuses du monde entier avec qui j’aime toujours autant partager.

A l’atelier © Le Chat dans l’Aiguille
La Fleur de Vie © Le Chat dans l’Aiguille

Qu’est-ce qui vous inspire ?
Tout m’inspire, la mode, la nature, les tendances. Je m’oblige à ne pas trop dessiner car je n’ai pas assez de temps pour développer toutes les créations. Il y a des thèmes qui m’inspirent plus que d’autres. J’aime les saisons, la nature, le thème du Zen parce que ce sont des thèmes qui me sont chers et qui reflètent une partie de ma personnalité. Cependant je reste attentive aux demandes des brodeuses qui me font part de leurs souhaits, de leurs envies.

Les couleurs…. c’est ce que je préfère. Les choisir, les associer.
Mes toutes premières créations pour un Chat dans l’aiguille étaient plus classiques, beaucoup de rouge, de bordeaux et de blanc. C’était la tendance en France, il y a déjà 15 ans. Puis très vite, j’ai ressenti le besoin d’apporter de la couleur dans mes broderies. Plutôt douces et tendres mais toujours en harmonie.
La manière dont je pose les couleurs sur la toile me ressemble, elles expriment ma joie, ma quête de sérénité, ma douceur. Cependant, ces dernières années, et à la demande de brodeuses, mes créations sont de plus en plus colorées, et cela me plait.

Nous avons aujourd’hui la chance d’avoir une source inépuisable d’inspiration grâce aux réseaux sociaux notamment, qui permettent de mettre en lumière le travail de beaucoup d’artiste. Je suis donc attentive aux tendances, aux univers, a tout ce qui peut plaire et m’en inspire pour être continuellement à la page tout en apportant mon propre univers, celui d’Un chat dans l’aiguille.

Associer à la modernité de nouveaux dessins et nouvelles couleurs l’esprit de la broderie traditionnelle, c’est ça mon univers et ce qui fait le succès de mes créations auprès de ma communauté.

Utilisez-vous d’autres arts pour vous renouveler ?
La couture est un art du fil en lien avec la broderie. Elle permet de faire varier les supports, de complexifier certains kits pour répondre aux exigences de clientes friandes du mélange des disciplines. Aussi, cette multitude de supports qu’offre la couture permet de bien mettre en valeur les broderies et la rend plus accessible.
Certaines brodeuses incluent aussi mes broderies dans des patchworks pour réaliser de courtepointes.

J’aime aussi m’inspirer de certaines décorations, d’illustrations, parfois de peintures et de photos lorsque je suis en recherche pour mes nouvelles créations.

Le développement du Chat – boutique en ligne, collaborations avec des merceries, équipe qui grandi… racontez-nous votre parcours
Lorsqu’un Chat dans l’aiguille a commencé à se développer, nous avons fait un site internet, mais ce dernier servait essentiellement de vitrine.
C’est il y a deux ans que nous avons eu un véritable projet de e-commerce et que nous avons créé une vraie boutique en ligne. Un site internet à l’image de la marque, à mon image, pour lequel j’ai un attachement particulier en ce qui concerne l’univers qu’il partage au travers notamment du logo et de la charte graphique.

En ce qui concerne les collaborations avec les merceries, lorsqu’elles font une journée porte ouverte, et / ou si elles le souhaitent, nous leur prêtons des modèles déjà brodés pour exposer, ainsi que du stock de kits. J’essaye aussi de les partager au maximum sur les réseaux sociaux quand elles m’en donnent l’occasion.

L’équipe d’un Chat dans l’aiguille ne cesse de s’agrandir depuis sa création. Je suis en effet passée d’une production à domicile, où j’étais aidée de ma famille, à une équipe de neuf personnes, allant de la création de modèle, à la gestion et la production des stocks, en passant par le community-management, l’infographie, la veille des tendances, la gestion technique du matériel de production et du matériel informatique, le développement et la recherche de solutions pour continuer de faire grandir l’entreprise…

Christel avec sa dernière création © Le Chat dans l’Aiguille
Le Soleil a rendez-vous avec la Lune © Le Chat dans l’Aiguille

Comment voyez-vous le monde de la broderie ? En changement depuis que vous avez commencé ?
Il y a une évolution évidente du monde de la broderie depuis que j’ai commencé.
Une évolution tout d’abord au niveau de la vision que l’on peut en avoir. La broderie traditionnelle a longtemps été considérée comme une discipline sévère nécessitant une certaine rigueur et souvent trop d’exigences. Le but d’Un chat dans l’aiguille est bien de remettre au gout du jour cette pratique, mais aussi de la rendre accessible à un public plus large, de la moderniser tout en gardant ce cachet qu’elle possède nativement au travers des points et de la beauté du geste, mais aussi de l’utilisation qu’on en fait.

Aussi, la broderie traditionnelle comme je la pratique aujourd’hui a trouvé sa place dans le monde du virtuel. Le coût financier et le temps que les brodeuses passaient en cours de broderie, elles les gagnent aujourd’hui en regardant nos tutos sur notre chaîne YouTube ou en participant à nos SAL, des cours gratuits qui représentent en plus un contact avec ma communauté, et qui créent un lien entre toutes ces brodeuses provenant du monde entier.

Toujours aussi passionnée ?
Broder se rapproche pour moi de la méditation. Être concentrée sur mon ouvrage c’est être dans le moment présent. Cela m’apaise et me détend. J’adore, et j’aime à penser qu’il en est de même pour les brodeuses qui apprécient mes créations !

La communauté sur les réseaux sociaux avec qui je partage cette magnifique aventure sont une source d’inspiration de par leurs productions mais aussi par leurs demandes de nouveaux modèles, tous les jours plus nombreuses. Cela me permet de conserver ce goût de la création et d’aller explorer d’autres domaines et univers, ce que je n’aurai peut-être pas fait sans ce contact quotidien.

Mon équipe me permet aussi de rester dans cet engouement et cette lancée. Comme l’équipe s’agrandit et se professionnalise de plus en plus, je peux consacrer plus de temps à dessiner et broder, choisir mes couleurs et faire ce que j’aime le plus. Nous sommes une équipe soudée et complémentaire !

L’herbier fleuri © Le Chat dans l’Aiguille
Détail de sa dernière oeuvre © Le Chat dans l’Aiguille

Comment brodez-vous – en musique, en silence, partout, dans un endroit précis…?
J’ai tellement de travail, et je me déplace tellement souvent, qu’il m’est indispensable d’avoir mes accessoires qui me suivent partout où je vais !
Chaque minute de prise est une minute de gagnée. J’ai avec moi un sac qui me suis partout avec une quantité astronomique de fils, d’aiguilles et de ciseaux. Il m’est arrivé de me faire confisquer 5 paires de ciseaux en prenant l’avion ! Du coup j’ai aussi plusieurs coupe-fils !
Dans ce sac, plusieurs pochons avec plusieurs ouvrages en cours…. Autour de ces pochons des fils partout !

Ce que j’apprécie le plus c’est de broder chez moi, dans mon canapé devant un film. Je suis plus sereine et productive car c’est un moment qui m’appartient.
Mais j’aime aussi beaucoup broder en compagnie d’autres brodeuses, dans des endroits calmes, proches de la nature.

Comment choisissez-vous vos matières ?
Mes dessins doivent être simples. Je n’aime pas les choses complexes. Ils doivent être faciles à broder et harmonieux. Ils doivent être aussi adaptés aux supports que je veux utiliser (panneaux mural, trousses, accessoires…) ; les supports ont aujourd’hui plus que jamais une place primordiale dans la création. Nous venons de sortir une collection d’easy custo, permettant aux brodeuses de personnaliser leurs habits et accessoires avec nos modèles ! Cela permet aussi de varier les matières sur lesquelles on travail, de varier les plaisirs.

J’ai choisi une toile de lin ou de métis (50% lin, 50% coton) avec une trame de 20 fils au centimètres. Plus la trame de votre tissu est serrée et plus votre travail sera fin et délicat. J’utilise aussi parfois du 100% coton selon le rendu que je souhaite. Ce choix a été fait principalement sur des critères financiers et qualitatifs pour que la production artisanale des kits soit rentable et efficace. Nous imprimons en effet les toiles sur des machine mais elles sont ensuite coupées une à une à la main dans notre atelier.

Les fils que j’utilise sont des fils DMC. Ils me conviennent parfaitement pour le large choix des couleurs et leur qualité. Le conditionnement en cône permet aussi d’avoir de grande quantité sans que cela prenne trop de place, il permet aussi de faciliter la production des échevettes, toutes différentes dans chacun de nos kits.

Nous sommes actuellement en train de concrétiser l’achat d’une nouvelle machine, laquelle va nous permettre d’imprimer sur des matières différentes, mais aussi sur des tissus de couleurs différentes, et ainsi continuer de diversifier nos supports et nos modèles, nous adapter aux nouvelles tendances et aux demandes des brodeuses.

Votre site est aussi accessible en Anglais – quel impact cela a-t-il sur vos ventes ? Sur les modèles proposés ?
Mon objectif est de rendre la broderie traditionnelle accessible à tous. Pour cela, j’utilise des points simples qui sont expliqués dans les kits. Des schémas accompagnent les brodeuses. L’objectif est de se faire plaisir tout en réalisant des ouvrages actuels. Pour cela il suffit de se laisser guider !

Les salons professionnels et grand public que j’ai fait, ainsi que mes voyages m’ont en effet permis de rencontrer des personnes dans plusieurs pays et de créer des collaborations afin de faire connaître Un Chat dans l’aiguille en dehors de la France. A l’heure actuelle, j’ai des clientes provenant du monde entier. Nous n’avons donc pas le choix que de traduire le site en Anglais afin que les clientes puissent comprendre le concept de la marque, ce que contiennent nos kits et ce à quoi ils sont destinés.
Un chat dans l’aiguille est en effet présent dans de nombreux pays en plus de la France. En Europe, notamment en Belgique, Allemagne et Autriche, mais aussi aux États-Unis, UK, Australie, Nouvelle Zélande, Japon, Brésil…
La traduction de notre boutique en ligne est donc indispensable, et nous avons pour projet de le traduire aussi en Espagnol.

Nos live sur les réseaux sociaux sont d’ailleurs fait en Français, en Anglais et en Espagnol, ce qui permet de réunir des brodeuses de différents pays à un même moment. Le but étant que nous parlions la même langue, celle de la broderie, et que nous nous comprenions même s’il m’arrive encore de faire des fautes dans ces deux langues que je continue d’apprendre.

La petite dernière de la collection Salomé/Sacha © Le Chat dans l’Aiguille
En Easy Custo – Pensive © Le Chat dans l’Aiguille

Brodez-vous aussi pour le plaisir ? Des motifs que vous gardez pour vous ?
Mon emploi du temps ne me permet pas souvent de faire une pause. Je suis toute la journée à l’atelier pour gérer mon entreprise, suivre la fabrication, envoyer les commandes ou bien sur les salons… Le temps pour créer et broder est pris sur mon temps libre, le soir, le weekend end, les vacances. J’aimerai pouvoir courir un peu moins, mais je suis beaucoup sollicitée en France et de plus en plus à l’étranger.

Je consacre ma créativité à mon entreprise. Il m’arrive cependant de dessiner un petit modèle à la demande d’un proche, pour un cadeau ou une envie particulière.

Quels sont vos projets ?
Un chat dans l’aiguille est en plein développement, et encore plus depuis le confinement avec la création de nos live SAL sur Facebook qui a amené une grande communauté de brodeuses qui aiment se retrouver autour d’une toile et de quelques fils pour partager un moment ensemble et avec moi.

Dans cette optique, nous sommes donc en création de nouveaux SAL pour les mois à venir en essayant de créer des collections, des modèles qui se suivent selon les saisons.
Nous sommes aussi sur un projet de Master Classe, qui permettrait aux brodeuses de se réunir en vrai et plus derrière un écran, pour un week-end de partage avec moi. Ce seraient des cours de broderie toutes ensemble dans plusieurs grandes villes de France.

Afin d’ouvrir nos kits à un plus large public, je suis aussi en train de créer une collection pour les enfants, afin qu’eux aussi puissent apprendre à broder et faire leurs créations.

Un panda en hiver… © Le Chat dans l’Aiguille

La professionnalisation des équipements et de l’équipe en elle-même nous permet aussi de nous lancer sur des projets conséquents comme celui des QR Codes.
Depuis quelques mois, nous travaillons sur la traduction de tous nos kits en espagnol (en plus de l’anglais déjà fait), en y ajoutant, dans les fiches d’explications de points, des lien QR Code menant directement pour chacun des points a son explication en tuto sur notre chaîne YouTube, en plus du petit schéma déjà présent dans les kits. Ainsi, les débutantes peuvent commencer plus sereinement et les brodeuses accomplies peuvent continuer d’apprendre de nouveaux points.

Enfin, en cette nouvelle année qui commence, nous sommes heureuses de recommencer les salons après cette longue période d’absence. Nous développons donc de nouvelles installations pour notre stand, qui permettront aux clientes de faire leurs achats tout en me rencontrant et en me regardant broder nos nouveaux modèles !
Sans oublier notre site internet qui est en pleine reconstruction. Nous visons toujours à améliorer notre service tout en restant dans notre univers et notre production artisanale car ne l’oublions pas, nos kits sont faits à la main, en France, avec beaucoup de sérieux mais aussi beaucoup d’amour !

Quels sont les artistes brodeurs que vous suivez ?
J’apprécie énormément le travail de Pascal Jaouen qui fait de la broderie Glazig. Moi qui affectionne énormément le choix des couleurs, j’aime l’univers qu’il partage, aussi car cela me rappelle mes origines bretonnes.
J’aime aussi beaucoup l’univers poétique de Tamar Nahir Yanai, une artiste illustratrice Israélienne qui brode ses dessins en utilisant des points très simples et des couleurs douces.

Site Un Chat dans l’aiguille
Instagram
Facebook

En Easy Custo – Désinvolte © Le Chat dans l’Aiguille

Partager