Agnes Herczeg

13/05/2019

Les œuvres miniatures d’Agnes Herszeg – Hongrie

Il y a quelques temps, sur Instagram, j’ai vu passer des œuvres assez inhabituelles, qui m’ont tout de suite touchées. J’ai effectué quelques recherches et eu la chance d’interviewer l’artiste elle-même.
Agnes Herszeg est diplômée de l’Université hongroise des Beaux-Arts, s’étant spécialisée dans la conservation des tissus.
Il y a quelques années, elle apprend la technique de la dentelle à l’aiguille et se met à créer des femmes sereines, méditatives, aux gestes quotidiens. Elle associe la délicatesse de la dentelle à la solidité de morceaux de bois aux formes intrigantes qu’elles ramassent lors de ses promenades.
Ses femmes sont intrinsèquement associées aux objets qui les entourent, le fil passant de l’un à l’autre, l’un et l’autre se soutenant mutuellement.

« Je ne sais pas pourquoi je brode des femmes, mais je sais que rien de plus fort ne peut sortir de moi. Je n’ai pas besoin qu’elles soient très dynamiques : les gestes de lutter contre le vent ou la pluie, de nettoyer la neige me suffisent. »

Focalisées sur leur travail, le regard perdu au loin, dormant ou méditant, les femmes d’Agnes transmettent une douceur et une force qui étonnent quand on voit la taille des œuvres. « J’ai commencé sans fil de métal, avec des pièces plutôt grandes. Maintenant, elles sont plus petites, et j’utilise de la soie à la place de la viscose, car cela donne un ressenti supplémentaire et un brillant naturel magnifique. »

« J’utilise les éléments naturels : le bois, le chanvre, le lin, la soie. Les contours sont réalisés au fil de cuivre et les finitions sont faites à la peinture à l’eau, avec des couleurs naturelles. »

La réalisation passe par 6 phases :
– La composition – organisation du dessin, ordre des points
– Le placement des contours – les bords de chaque figure est dessinée par un fil de cuivre, couché sur un support cartonné à l’aide de quelques points.
– La broderie – c’est la partie la plus improvisée car Agnes ne peut pas prévoir quels points elle va utiliser
– La peinture – la dentelle est décrochée du carton, nettoyée et décorée de fines couches de peinture
– Le bois – Agnes possède une belle collection de bouts de bois aux formes insolites. Elle choisit avec soin celui qui conviendra le mieux à la dentelle, le poli, le peint et l’attache aux fils.
– La photo – c’est une étape importante, mais souvent compliquée !

Chaque pièce demandes des heures de travail, de réflexion et une grande précision. La technique est connue dans le monde entier, mais le travail de l’artiste est difficilement transmissible. En ça, elle est unique, pour notre plus grand plaisir.

Partager