Alicja Kozlowska – Pop Art brodé

05/01/2020

Le talent ne compte décidément pas le nombre des années ! Rencontre avec Alicja Kozlowska

Les bases
Depuis l’enfance, l’art m’accompagne. Au jardin d’enfant déjà je suivais des cours avec des artistes venant d’horizons différents. J’ai suivi ma scolarité dans un lycée qui privilégie les arts, où j’ai étudié le graphisme.
J’ai commencé à broder de petits accessoires. Puis un jour j’ai vu des photos brodées. Cela m’a permis de me lancer dans le mélange des techniques. Je cherche toujours de nouvelles techniques, de nouvelles inspirations, j’aime cette évolution.

Sardines in a can / Sardines en boîte ©Alicja Kozlowska
M and M’s ©Alicja Kozlowska

L’idée
Je suis surtout inspirée par la vie quotidienne, la culture de masse, les choses auxquelles on ne prête pas d’importance et qui pourtant sont indispensables à notre vie de tous les jours. Je mélange ça avec le Pop Art. Je suis très intuitive, je laisse la création se dérouler sous mes doigts. Et souvent je suis surprise moi-même par le résultat !
Je choisis les objets qui ont à la fois une forme intéressante, un logo connu et qui, de l’autre, peuvent être un outil avec lequel je peux expérimenter des idées.

La technique – machine ou main – importe peu. L’idée est le plus important. Pendant le processus créatif, inconsciemment je découpe l’objet en plusieurs parties, puis les couleurs et les ombres se mélangent et je peux travailler avec mes fils.

Lego ©Alicja Kozlowska

J’ai toujours été inspirée par Andy Warhol et le Pop Art. Ce qui me fascine le plus chez Warhol c’est l’élégance, la simplicité et le caractère directe de ses peintures – sa capacité à distiller un monde d’information à travers une peinture minimale mais pointue. Son œuvre révèle la complexité du monde social et technologique. Il travaille avec les plus profondes émotions humaines : le désir, la peur, le voyeurisme et comment chacune joue avec notre culture.
Andy Warhol a suivi avec humour et malice ce que Marcel Duchamp avait lancé. J’ai appris d’eux le lien entre l’artisanat et la production de masse, le lien entre l’art et les objets dont nous nous servons tous les jours.

Martens ©Alicja Kozlowska
Macdonalds ©Alicja Kozlowska

Peindre à l’aiguille est le format qui me permet de parler de l’indifférence culturelle.
Nous sommes entourés de logos, de publicité, de produits identiques. Mais mon but est de montrer que l’art existe partout, même dans ces objets du quotidien. J’aime créer une œuvre unique sortie de cette production de masse.

L’artiste et son oeuvre
A ce jour, l’œuvre qui a le plus d’importance pour moi est « Andy ». Je me suis inspirée de la célèbre Banane d’Andy Warhol pour créer la mienne. C’est ma première œuvre exposée dans un musée. C’est aussi la première œuvre créée lors de mon voyage à travers l’Europe. Elle est en feutrine, coton et autres matières courantes. C’est un mélange de broderie et de patchwork.
Mes sculptures sont exposées au LAM, le Musée d’Art moderne de Lisse (Pays-Bas). Un des fondateurs de ce courant, un connaisseur averti, a vu mon œuvre et s’attendait à une artiste beaucoup plus âgée que moi, avec beaucoup plus d’expérience. Quel compliment !

Banana peel / Peau de banane ©Alicja Kozlowska

J’ai aussi eu l’honneur et la joie de devenir membre de l’Association SEW, formée par les meilleurs artistes brodeurs. Je me sens privilégiée !
Je commence à vendre quelques œuvres, à les exposer aussi. J’ai eu la chance d’être remarquée par plusieurs sites et journaux. J’ai de nombreux fans, mais j’ai encore un long chemin avant de pouvoir vivre de mon art.

Son site – https://www.alicesidea.com/
Instagram – https://www.instagram.com/alice.kozlow/

Lays ©Alicja Kozlowska

Partager