Amina K

12/04/2019

Amina K. est une jeune brodeuse russe, généreuse et enthousiaste. Je lui ai posé quelques questions sur son travail, à défaut de pouvoir la rencontrer face à face !

« J’ai commencé à broder en 2014 avec la technique du ruban. Pour décorer le fond de ma broderie, je me suis lancée dans quelques points de surface, avec l’aide de tutoriels en ligne : point de tige et de bouclettes tout simples. J’y ai pris beaucoup de plaisir et j’ai peu à peu explorer les autres points.
Au départ, il s’agissait juste de décorer une broderie au ruban, mais très rapidement je me suis surprise à me passionner pour la broderie de surface. Je travaille encore parfois avec des rubans, mais c’est bien le fil à broder qui m’a conquise.
Je n’ai pas vraiment senti le changement se faire. J’ai toujours fait des choses de mes mains : découpage, patchwork, fabrication de savon… Mais c’étaient des passe-temps. Au contraire, la broderie est vraiment entrée dans ma vie comme une amie : on peut même dire qu’aujourd’hui j’y suis « mariée » !

Je me considère comme une aspirante artiste en broderie. J’espère pouvoir un jour en faire mon métier.

J’ai toujours avec moi un cahier, un bout de papier sur lequel je dessine mes idées. Je n’ai pas de processus fixe : parfois j’applique les couleurs immédiatement, parfois elles viennent en brodant. C’est la même chose avec les points que j’emploi : parfois j’ai en tête la technique que je vais employer quand je dessine, parfois pas.
J’aime les couleurs chaudes et douces de la terre. Mais je suis aussi toujours en train d’essayer de nouvelles combinaisons de couleurs et de motifs !

Je n’ai pas vraiment une technique favorite mais en ce moment je travaille ce que j’appelle la broderie de surface fine, avec 1 ou 2 brins de fil. J’aime beaucoup le passé empiétant mais je n’appelle pas mon travail de la «peinture à l’aiguille» car je ne recherche pas un effet réaliste, ou imitant la peinture.
Par la suite j’aimerai explorer la broderie Crewel et le stumpwork ainsi que la Broderie d’or. J’ai seulement mis le bout de mes doigts sur les premiers mais j’espère rapidement pouvoir m’y plonger sérieusement. Par contre, je ne suis pas capable de faire plusieurs choses à la fois, il faut donc un peu de patience.

Motif StitchFloral

J’ai eu un sérieux problème aux yeux un soir où j’avais brodé avec une mauvaise lumière. Pendant 2-3 mois je n’ai pas osé retoucher une aiguille. J’ai vraiment eu très peur. C’est important de savoir s’écouter, même dans sa passion !

Il y a beaucoup d’artistes intéressantes, et j’ai un faible pour Trish Burr (Trish Burr) et Hazel Blompkamp (Hazel Blomkamp). Leurs livres ont été les premiers à rejoindre ma bibliothèque. J’aime aussi beaucoup Sadako Totsuk* et Kazuko Aoki**, que je vous encourage à découvrir.

Le merveilleux site de Mary Corbet est une mine très riche pour s’informer du matériel ou des techniques de base.

Et bien sûr mon site est à votre disposition (en Anglais).

*Nombreux livres en japonais. Les Editions de Saxe ont publiés Délicate broderie Hardanger en 2014 (https://www.edisaxe.com/delicate-broderie-hardanger)

**Nombreux livre en japonais, dont plusieurs ont été traduits par les Editions de Saxe, comme Le parfum des fleurs (2017 – https://www.edisaxe.com/le-parfum-des-fleurs#product_tabs_additional_tabbed)

Motif StitchFloral

Partager