Hillary Waters Fayle – montrer les liens profonds entre l’Homme et la Nature

06/05/2020

Texte, interview et traduction de Claire de Pourtalès

A 14 ans Hillary découvre qu’elle veut travailler avec la nature, la botanique. Un jour, en regardant le feuillage d’un arbre, elle a une révélation : chaque feuille était unique et elle a alors compris comment combiner à la fois son respect pour la Terre, son envie de « faire voir » et son art.

C’est en étudiant la broderie à l’université de Manchester que la jeune américaine commence à broder sur des supports inhabituels. «Je brode avec et autour de simples choses trouvées dans la nature : des feuilles, des cosses de graines, des bâtons. J’utilise des fils qu’on me donne ou reçus de ma grand-mère. Je veux laisser aussi peu d’empreinte carbone que possible. Mon compagnon est aussi un artiste textile et il a fait plusieurs expériences pour teindre ses fils lui-même. Aujourd’hui j’ai un grand stock à disposition et il me plait d’ajouter ce lien dans mes œuvres.»

© Hillary Waters Fayle
Mandala for Sri Lanka © Hillary Waters Fayle

Broder sur ces objets est littéralement un moyen d’unir la nature et l’homme.
La jeune artiste souhaite rendre unique chacune de ces petites choses que nous ne voyons généralement pas ; conduire les spectateurs à plus de curiosité, d’attention à la vie qui se déroule autour d’eux. Et montrer l’impact, à la fois positif, mais souvent négatif que nous avons sur cet équilibre fragile. « La main de l’Homme est à la fois puissante et double, à la fois soignante et blessante, raccommodante et cassante, créative et destructive. J’ai le sentiment que notre connexion avec ce qui nous fait vivre est en train de disparaitre. Mais nous pouvons faire mieux et j’ai confiance en notre aptitude à faire grandir des graines d’un future plus attentif et compatissant.

Within – De l’intérieur © Hillary Waters Fayle

En utilisant des techniques artistiques millénaires sur des matières organiques je symbolise le lien intrinsèque entre l’humain et la nature. Ce travail à la fois tendre et impitoyable, ce lien à la fois complexe et sensible montre combien notre relation à la nature est aussi fragile et infiniment complexe. » On trouve de petites « série » dans l’œuvre de Hillary, qui sont la figuration de ses pensées ou de ses émotions : joie, mort, transformation, connexion spirituelle avec l’univers, beauté, distance, solitude, désirs, etc.

© Hillary Waters Fayle
Meditation on a circle © Hillary Waters Fayle

Sa manière de vivre en harmonie avec la nature et le monde se retrouve dans son art. Elle éclaire les cycles et les liens. Elle nous apprend à regarder les choses familières avec un autre œil ; à voir comment les choses et nous sommes en lien et comment ces liens créent des futurs potentiels. Il y a une profondeur à la fois dans ce qui est présent et ce qui est absent. « Des histoires invisibles sont tissées à travers ces pièces. Quand je cherche mes supports, j’essaie de voir ce qui les relie, comment ils existent les uns par les autres. Je suis comme un cartographe, je dessine et j’invente des cartes, intervenant avec chaque chose. Leurs origines rejoignent mes expériences et je me focalise sur le moment de la rencontre. »

Following Blue 1 © Hillary Waters Fayle
Acorn_Natalie Hofert © Hillary Waters Fayle

« Cette pandémie me fait aussi réfléchir à notre lien avec la nature. Nous sommes des êtres vivants, sujets aux lois naturelles, quand bien même nous l’oublions ou l’ignorons. La pandémie nous permet de nous en souvenir. En même temps qu’elle nous éloigne physiquement les uns des autres, elle nous rapproche aussi. Parallèlement, nous devons apprendre «à faire avec ce qu’on a» et non avec ce qu’on pourrait avoir. Nous sommes appelés à être créatifs ! »

Slice © Hillary Waters Fayle
© Hillary Waters Fayle
Mandala for Sri Lanka © Hillary Waters Fayle

Le contenu de ce site est accessible gratuitement et n’est pas modifié par de la publicité. Ce travail prend du temps et pour être sûre de pouvoir continuer à faire connaitre nos artistes et l’art de la broderie, j’ai besoin d’un peu d’aide. Si une fois à l’occasion vous pouvez faire un petit don, je vous en serai très reconnaissante! Merci! Claire

Partager