Nod’s Création – matières à broder

21/06/2019

Estelle Delphin Lobel nous raconte comment elle utilise la matière à broder de façon unique…

Atelier

Après une formation scientifique, j’ai travaillé de nombreuses années dans le domaine des études marketing et du conseil, sur des problématiques liées à la santé et à l’environnement.
Et puis, il y a eu des carrefours, des croisées de chemins, … j’ai eu envie de tisser autre chose. Pas totalement par hasard. Les plaisirs de l’enfance ont refait surface : les piles de tissus dans l’atelier couture de ma mère dans la maison familiale, le cliquetis de la Singer, les boîtes de boutons, celles, rangées par couleur, des bobines de fil. Les chutes de tissus ou les bouts de rubans qui finissaient en petits tableaux et les restes de laine en pompons et tricotins.


Atelier

La broderie est arrivée d’abord par la matière et la couleur, comme avec toutes les activités artistiques que j’ai pratiquées auparavant en loisirs. En particulier la peinture. Dans ce domaine la couleur est quasiment une évidence, la matière parfois moins et pourtant c’est ce qui m’attirait et je me suis assez naturellement tournée vers la peinture au couteau qui permet des effets de textures. Mes photos également reflètent cette attirance.
Je suis d’abord séduite par une lumière, un relief, une matière ou un motif.


Broches Scarabée / Chaînette de noeuds

Mon travail textile est donc caractérisé par une densité visuelle et tactile qui fait son identité. Je travaille les fils de broderie de façon très personnelle, en les nouant en chaînettes, afin d’obtenir une matière plus complexe. J’accentue cette dynamique en insérant des passementeries anciennes ou des fibres recyclées, voile de coton, gaze, soie, lin, jersey… unis ou imprimés, autant de trames, textures et coloris permettant de diversifier le rendu. Les nœuds et ajouts de matières créent en s’accumulant un éclat, une ombre, une gradation dans les tonalités ou, au contraire, une rupture. Des fils proches en nuances vont donner une infinité de variations. Des fils de teintes contrastées vont créer, en se mêlant des tensions de couleurs. Cette nouvelle matière est cousue en motifs colorés et texturés, le plus souvent d’inspiration naturaliste (oiseaux, insectes, motifs floraux, organismes marins…).
Ce travail, que je présente sous la signature Nod’s, s’inscrit dans le long cours. Les fils sont non seulement noués avant d’être brodés, mais ils sont enrichis d’éléments recyclés. Le recyclage des fibres est une composante importante de mes créations. Chutes de travaux de couture, vêtements qui ont eu une première vie, éléments de passementerie chinés, autant de traces du passé qui apportent une nouvelle vitalité à la matière première. Puis le motif prend vie, patiemment, point après point en juxtaposant très étroitement les chainettes textiles et travaillant sur les couleurs et les textures en fonction du motif et de l’effet voulu. Je revendique une démarche « slowmade », non seulement dans la réalisation de mes créations, mais également dans leur devenir. Je souhaite créer des bijoux et objets de décoration pérennes, intemporels, qui dépassent les désirs fugaces d’une saison.

Courtepointe oiseau-fleurs, détail

Concernant le processus de création, j’ai toujours pas mal d’idées en tête. Soit parce que j’ai vu un visuel qui m’interpellait, soit j’ai eu l’œil attiré par un motif de tissu, ou tout simplement une pensée qui fait son chemin. Je commence à compiler des photos sur le sujet. Je garde tout cela bien rangé dans des fichiers sur mon ordinateur. Parfois l’idée prend forme, parfois non, parfois plus tard. Je fais ensuite le dessin de mon motif. Et commence le long travail de préparation de mes chainettes, en fonction de la palette. Comme un peintre, je prépare mes couleurs. J’ai besoin d’en préparer beaucoup pour choisir les nuances qui correspondront le mieux à ce que j’ai en tête. Mais je sais que j’en referai au moment de la réalisation du motif, parce que je me rendrai compte qu’il me manque ce bleu teinté de noir ou ce vert teinté d’ocre. Enfin, je couds les chainettes sur le support, le plus souvent en lin mais pas toujours. C’est un travail qui peut prendre des dizaines d’heures. Sur certains motifs, je vais combiner ma technique et des points de broderie plus conventionnels comme le passé plat, le point de nœuds ou le point de chaînette. J’ajoute aussi parfois des perles.


Tableaux textiles / Décorations murales – sardines (détail)

En fonction de sa destination finale, le motif est laissé tel que (pour un tableau par exemple, je brode directement la toile qui en sera le fond, ou pour un motif qui habillera le dossier d’un fauteuil, je brode le tissu découpé qui sera ensuite installé par un tapissier). Ou bien je découpe mon motif de son support et je réalise une jolie finition en cuir au dos. C’est le cas pour des bijoux (broche, collier-plastron…) ou des pièces murales.
Je navigue donc entre l’univers déco et l’univers accessoires, en fonction des envies et aussi des sujets traités. Et selon les lieux d’exposition/salons, je mets l’un ou l’autre davantage en avant ou, au contraire, je joue les ponts entre les deux. Je travaille également sur commande, et j’aimerais davantage développer ce pan de mon activité, en travaillant avec des décorateurs.

En termes de nourritures visuelles, outre la nature, j’ai beaucoup, beaucoup arpenté expos, salons, foires d’art, galeries… Aujourd’hui, j’ai un peu moins le temps mais je continue d’aller régulièrement au Musée des Arts Décoratifs, et de me précipiter (quand il n’est pas trop tard !) à toutes les expos liées de près ou de loin au textile. Concernant les artistes qui me touchent, m’inspirent ou dont je suis le travail, il y a avant tout Sheila Hicks, dont les créations m’ont toujours fascinées ; également toutes les œuvres textiles de Louise Bourgeois et Annette Messager. J’aime aussi énormément les œuvres et installations d’Alexandra Kehayoglou, les tableaux brodés et volumes d’Aurélie Mathigot. Egalement comme brodeuses, Clémentine Brandidas et Kyoko Sugiura. Et avec les réseaux, forcément, on en découvre tous les jours !

Méduse 3 – décor mural

Reportage de TV5 Monde : http://www.tv5monde.com/emissions/episode/version-francaise-musee-grevin-designer-eric-schmitt-broderies-d-estelle-delphin-lobel

Site : http://www.nodsinfrance.com
Instagram : https://instagram.com/nodsinfrance
Facebook : https://www.facebook.com/nodsinfrance
Boutique : https://www.empreintes-paris.com/fr/nod-s/
Atelier : 21-23 rue des Fédérés, 93100 Montreuil (sur rendez-vous)

Crédits photos – Atelier: KSPhotographie; toutes les autres photos: Estelle Delphin Lobel

 

Partager