Ulla-Stina Wikander – l’art de rebroder notre quotidien

16/10/2019

Alors que le monde du textile se tourne de plus en plus vers le upcycling et le vintage recycled, l’artiste Ulla-Stina Wikander a déjà plus de 15 ans d’expériences dans ce type de création derrière elle.

Il y a 20 ans, elle commence à collectionner les broderies au point de croix qu’elle trouve dans les puces et brocantes, des broderies souvent anciennes et kitsch qui évoquent un autre temps. Elle aime les regarder, voir les découper en essayant de comprendre les points employés, elle qui n’est ni brodeuse ni couturière.

Sewing machine Greeen © Ulla-Stina Wikander
Electric Mixer Orange © Ulla-Stina Wikander
First Vacuum cleaner © Ulla-Stina Wikander

Et puis un jour, c’est la révélation. Ulla-Stina découvre ce qu’elle veut en faire : un aspirateur cassé lui donne la voie. Elle découpe la broderie et l’applique sur la machine, sur toute la machine. Ensembles, machine cassée et broderies vieillottes créent un nouvel accord, plein de charme et d’humour. Un objet aux contours adoucis, aux formes révélées. « J’aime qu’un objet dont plus personne ne voulait puisse redevenir désirable, avec une autre valeur que celle pour laquelle il a été créé. » En quittant leur fonction de machine, ces objets exercent une nouvelle fascination, on les voit autrement, on les aime autrement. Ces objets faits pour l’action prennent un aspect méditatif, reposant.

Il y a aussi une fonction politique dans ces arrangements : les objets sont souvent des appareils ménagers des années 70, les broderies collectionnées étant même plus anciennes. Tous sont liés à la vision de la femme au foyer qui prend soin de sa famille et a le temps de broder des coussins pour son intérieur. En associant très intimement ces deux types d’objets, Ulla-Stina révèle avec humour le chemin vers une autre vision de la féminité.

Family and friends © Ulla-Stina Wikander

Tous les objets qu’elle recrée ne sont pas cassés mais tous sont « dépassés ». Tous ont été remplacés par des versions plus modernes. Au lieu de jeter nos vieilles choses, nous sommes invités à les imaginer autrement. Le travail de l’artiste est aussi un travail respectueux : « J’ai beaucoup d’admiration pour le travail de ces brodeuses. J’ai toujours un peu de peine à découper leurs broderies. Mais au moins, ainsi, ces œuvres sont sauvées et existent autrement. J’ai l’impression de rendre hommage à ces femmes».

Iron Lady, work in progress © Ulla-Stina Wikander
But the child survived © Ulla-Stina Wikander

Aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de trouver d’anciennes broderies. Elles sont parfois réutilisées pour recouvrir des fauteuils ou des sacs. L’artiste doit parcourir des kilomètres par centaines autour de Stockholm pour s’approvisionner.

Best Pastry © Ulla-Stina Wikander

Le 25 octobre, les sculptures de Ulla-Stina Wikander seront exposées à Philadelphie, au Paradigm Gallery + Studio.

Retrouvez Ulla-Stina sur son site ou sur son compte Instagram

Hairdresser (détails) © Ulla-Stina Wikander
Painful work © Ulla-Stina Wikander
Watter Kettle © Ulla-Stina Wikander
Tools © Ulla-Stina Wikander
Flower Iron (Miami) © Ulla-Stina Wikander

Partager